L’inspiratrice : Emma Watson

Hermione Granger a bien grandi. Dans moins d’un mois, nous retrouverons Emma Watson à Cannes où elle présentera The Bling Ring de Sofia Coppola. The Bling Ring, se basant sur des faits réels, raconte l’histoire d’un groupe d’adolescents californiens qui cambriolèrent les maisons de plusieurs célébrités hollywoodiennes d’octobre 2008 à août 2009. Parmi leurs victimes Megan Fox, Orlando Bloom, ou encore Paris Hilton…

01m

En Burberry. DR

417875-emma-watson-porte-un-robe-karl-637x0-3

L’actrice porte une robe Karl Lagerfeld. DR

1222222_le-style-d-emma-watson

Véritable poupée en Eli Saab. DR

1528890_567032-punchy-emma-opte-pour-une-robe-637x0-3

Emma Watson affectionne les robes Marchesa. Pure Trend.

christopher kane

Audacieuse en Christopher Kane. DR

emma-watson-elle-style-awards-2011-03

Emma Watson est devenue une modeuse aguerrie. DR

jason wu

Jason Wu a séduit l’actrice britannique. DR

miu miu

Perfecto et ensemble Miu Miu : la parfaite combinaison. DR

peter pilotto

Emma Watson privilégie également les créateurs méconnus comme Peter Pilotto. DR

399144-emma-watson-lors-des-mtv-movie-awards-fullscreen-1

Toujours en Marchesa, l’actrice est divine. DR

Jérôme Dreyfuss vise encore plus haut

Designer depuis 2002 d’une ligne de sacs au succès grandissant, Jérôme Dreyfuss s’apprête à lancer une collection de souliers pour la saison automne-hiver 2013.

jerome-dreyfuss_28

Jérôme Dreyfuss. G.Dormoy/L’Express Styles

Un sac à main comme un amant.  Momo, Alain, Carlos, Raoul et bien sûr, le célèbre Billy…sont devenus des prénoms familiers depuis que Jérôme Dreyfuss en a fait nos compagnons du quotidien. Ludique et fonctionnel (certains sacs comportent une petite lampe de poche pour retrouver nos clefs dans le noir!) : c’est la combinaison gagnante de ce frenchi.  Jérôme Dreyfuss est le spécialiste de la maroquinerie made in France après avoir été l’étoile montante de la création mode récompensée par l’obtention de la bourse de l’Andam en 1998.

Pour la saison automne-hiver 2013, c’est un nouveau défi (et pas des moindres) que se lance le créateur : celui de la chaussure. Ce sont donc quatre modèles de souliers qui viendront compléter la collection de sacs la saison prochaine. Des escarpins mais aussi des bottes et des bottines, en cuir ou en velours, à talons Louis XV et compensés.

billy-m-lezard-souris-porte

Le modèle Billy, un best seller. DR

Miu Miu: un automne-hiver 2013 désinvolte

C’est pendant la Fashion Week de Paris que ” la petite sœur de Prada “ nous a transporté dans un univers ou l’utilité se mêle au folklore. Étonnant mélange qui pourtant semble opérer. La collection automne – hiver 2013 de Miu Miu fait de la femme un véritable personnage de conte de fée moderne.

mm2 mm 1
Miuccia Prada lance le label Miu Miu en 1993, qui se démarque depuis par son originalité. La preuve dans la collection automne-hiver 2013 avec une incroyable superposition des couches. Robes ceinturées, fentes, matières évasées, revers repliés solennellement sur les épaules, des chaussettes raillés, des manteaux surdimensionnés. Chaque look se présente avec une petite écharpe à pois ou à rayures, LE grand mariage de motifs dans cette collection. A seulement 20 ans, la plus jeune des filiales de Prada nous propose de passer une basse saison désinvolte, rebelle et pratique à la fois. Entre une retenue cachée derrière de larges manteaux et des motifs classiques vibre l’audace exprimée par des juxtapositions et mélanges inattendues. C’est tout ça l’automne-hiver 2013 selon Miu Miu !

mm4 mm3

Fashion week 2013: le bilan

La fashion week 2013 est finie depuis quelque temps à présent. Chez Vogue and Stuff l’heure est au bilan. Nous vous proposons un classement de nos cinq tenues préférées. Bien sûr, tout est une question de goût. Nous vous invitons à polémiquer sur notre classement! On commence joyeusement avec aujourd’hui le classement de Méline.

5.

lovevuitton 26 tess Hellfeuer

Louis Vuitton

Marc Jacobs est un grand nom de la mode on le sait! L’année 2013 est encore un grand cru pour lui. Sobre, quasi masculin par sa coupe, Marc Jacobs réussit à féminiser ce -chic- manteau avec une subtil pointe de paillettes.

4.

loveprada 18 sam rollinson

Prada

Il fallait oser méler cuir, fourrure et imprimé vichy; Prada l’a fait. Prada a basé toute sa nouvelle collection sur cette alliance, étonnante et réussie, de longs manteaux en cuir avec des manches en fourrure.

3.

lovedolce et gabanna fall 2013 rtw

Dolce et Gabanna

Le hasard fait parfois bien les choses. Alors que la collection automne-hiver est déjà prête depuis plusieurs mois, Benoit XI annonce sa renonciation à la fonction pontificale. Le thème de Dolce et Gabanna était justement la papauté et la royauté! Accessoires imposants, joyaux de toutes parts, la collection était éclatante. Le final encore plus avec ces robes d’un rouge sanguin. On remarquera également la présence de ballerines sur le devant de la scène !

2.

_AIT0768_450x675 love46 jourdan dunn

Chez Christopher Kane tout est dans le détail. Du sweat en 3D aux talons minutieusement travaillés, tout est divin. On se félicite également de l’utilisation de la couleur lie-de-vin, superbe!

1.

kenzo 22 grace mahary

Kenzo

La marque Kenzo n’a jamais connu autant de prestige depuis que Carol Lim et Humberto Leon en sont les directeurs artistiques. Ils apportent un vent de jeunesse à la marque des citoyens du monde! La combinaison est toujours à la mode. Kenzo lui apporte simplement un petit côté kimono.

Automne-hiver 2013 : Balmain, le roi du kitch ?

C’est un retour de 30 ans en arrière que nous propose la mythique maison de couture française. La collection automne-hiver 2013 de Balmain, est à mi-chemin entre le kitch et l’ultra-moderne. La femme selon Olivier Rousteing, directeur artistique de la marque, est étonnante, osée et féminine jusqu’au bout. On pourrait cependant se demander s’il n’aurait pas poussé le bouchon un peu trop loin…

Balmain et les eighties

Après Louis Vuitton, qui a revisité les années 60 dans sa collection printemps-été 2013, c’est au tour de Balmain d’apporter une touche rétro à ses tenues. Et quelle touche ! Une silhouette féminine surdimensionnée, des volumes exagérés, des matières dures, une taille franchement mise en valeur. Bref, cette collection semble venir tout droit des eighties. Olivier Rousteing pousse ce style rétro totalement à bout en exagérant tout ce qui le caractérise. Alors totalement kitch ou parfait dans le genre ? Quoi qu’il en soit, pour porter Balmain cet hiver, il ne faudra pas avoir peur du ridicule…
Olivier Rousteing, lui, n’a pas peur d’en faire toujours plus. La maison de couture a opté pour un look inspiré directement des 80’s avec l’arrivée de jeune créateur au commandes de la direction artistique en 2011. Âgé de seulement 27 ans, Rousteing mêle l’excès à l’originalité dans chacune de ses collections.  Même si selon un article du Figaro Madame “le fantasme des années 1980 qui nourrit Balmain depuis sa renaissance fonctionne à bloc”, le site tendances-de-mode.com ne semble pas du même avis, en soulignant la “la quasi absence de pièces Balmain au sein du paysage streetstyle”.

img-0185 img-0183

Défilé Balmain Automne-Hiver 2013

L’inspiratrice : Vanessa Paradis

A l’occasion de la sortie de son nouvel album, après six ans d’absence, nous avons décidé de consacrer un article à Vanessa Paradis. Composé par le talentueux Benjamin Biolay, le premier single intitulé Love Song est déjà disponible. Chez Vogue and Stuff on a hâte d’écouter le reste de l’album! En dix looks, découvrez ou redécouvrez le style de Vanessa Paradis.

2003_bis_665296530_north_607x

Vanessa Paradis s’inspire souvent du style des années 20. DR

644293-vanessa-paradis-une-beaute-fatale-qui-637x0-3

Pour la promo de Café de Flore, la belle était plus rock que jamais. DR

enchanelen_2007_5137737_north_607x

Vanessa Paradis est l’égérie Chanel depuis 1992. DR

sipa_00231040_000008bis_926019499_north_607x

A à peine 14 ans, la chanteuse a déjà son style bien a elle. DR

ù^mplkjhgf

La robe couleur du soleil de Peau d’âne existe réellement. DR

Vanessa Paradis - Zunshiko (8)

Bohème-chic, toujours. DR

Vanessa Paradis - Zunshiko (21)

En toute simplicité, juste avant un défile Chanel. DR

Vanessa-Paradis-4_reference

Ravissante en look masculin. DR

VParadis_Chanel_Paris_V_26may11_PA_b_426x639

Chicissime en combinaison en dentelle Chanel. DR

vparadis03_v_1jun10_rex_426x639

Vanessa Paradis ose la fourrure couleur rose tendre. DR

Dans la cour de Givenchy

La critique du célèbre site de mode « Style.com » est équivoque. Ses premiers mots, à propos du défilé automne-hiver 2013 de Givenchy, sont simples mais vrais : « just beautiful ». Riccardo Tisci, le directeur artistique de la maison Givenchy, réussit le pari de mixer branché et extrême féminité. Ses créations, toutes en finesse, ne sont pas sans nous rappeler la mode de la cour.

« Romantisme de l’époque classique »

Le top Dalianah Arekion ouvre la danse vêtue d’un sweat à l’effigie de Bambi, le célèbre personnage des Walt Disney. A première vue, cette pièce est loin d’être celle qui met le mieux en valeur la féminité. Et pourtant, Riccardo Tisci nous prouve le contraire. Givenchy, on le sait, est une maison au style branché, moderne et pointu. Ces qualificatifs, il faut bien l’avouer, sont généralement les contraires du chic et du classicisme.  Mais dans ce défilé, Riccardo Tisci s’amuse avec les genres, les matières et les accessoires pour au final nous livrer des tenues dignes d’être portées à la cour du roi. Les ceintures ont un rôle clef : elles cintrent sweats et perfecto, comme des corsets.  Les manches bien que discrètes dépassent subtilement d’un perfecto de motard. Froncées, elles donnent un côté aristocratiques à la tenue. Une dimension renforcée par, non pas des perruques comme on pourrait le croire mais par des bonnets de dentelle ornés de roses ! Violets, bleus, roses ou bien rouges sang, bien que flashys, ces bonnets s’inscrivent dans la démarche de Riccardo Tisci : mettre l’accent sur la féminité par le biais du romantisme de l’époque classique.  La féminité n’est jamais là où l’attend : avec des sweats, des perfectos mais également avec des tenues au style gypsie et même quelque fois, cow-boy. Tout est dans le détail : d’une matière transparente sur une jupe ou à ses rebords en corolle jusqu’aux accessoires…

_ARC0027_450x675

Déjà mythique : le top Dalianah Arekion et son sweat Bambi

_D7Q0102_450x675

Les perfectos sont noués, ceinturés pour plus de féminité. Style.com

_D7Q0095_450x675

_ARC0122_450x675

Riccardo Tisci joue avec la transparence… Avez-vous remarquer les rebord de cette jupe? Style.com

givenchy 11 jessa brown_ARC0451_450x675_ARC0302_450x675

Chemise de cow-boy, jupes longues… Givenchy reprend les codes su style gypsie pour mieux les moderniser. Style.com

Des accessoires qui nous hantent

                La première chose qui nous marque en regardant cette collection est la présence de magnifiques bottes en peau de serpent rayée. Pour sûr, originales ou imitations vont s’arracher en magasins. Les fameux bonnets, bien que peu portables dans la vraie vie, ont fait l’objet d’un article sur le site du magazine Elle. Selon les journalistes du magazine, c’est le nouvel accessoire qu’il faut avoir !

givenchy_D7Q0275_450x675_D7Q0224_450x675

Bulgari : la collection cultissime B.ZERO1 fête ses 10 ans

B.Zero1 est LA collection Bulgari. Un succès grandiose depuis sa mise en vente dans les boutiques de la marque depuis mai 2010. En  presque 3 ans 1.400.000 modèles ont été vendus.

100611_bulgari_celebre_les_10_ans_de_la_co_aspx78538image_jpg_238299434_north_545x 100611_bulgari_celebre_les_10_ans_de_la_co_aspx78535image_jpg_881988603_north_545x

L’artiste contemporain d’origine indienne Anish Kapoor revisite la collection phare de la célèbre marque pour ses 10 ans. C’est une vision inédite que le sculpteur à succès apporte aux anneaux légendaires. La nouvelle interprétation de B.Zero1 se traduit dans les couleurs et les formes sélectionnés par Anish Kapoor. Mêlant diamant, or rose, et la céramique, c’est à travers 15 modèles totalement originaux que le sculpteur indien réinterprète cet éventail de bijoux.

100611_bulgari_celebre_les_10_ans_de_la_co_aspx78533image_jpg_884568810_north_545x

Nouvelle bague de la collection B.Zero1 signée Bulgari

Louis Vuitton : back to the 60’s

La collection printemps-été 2013 signée Louis Vuitton met met non seulement le carré à l’honneur, mais le rend spectaculaire ! La marque revisite cette forme classique pour le bonheur des dames.

Défilé Louis Vuitton printemps-été 2013

Défilé Louis Vuitton printemps-été 2013

Démesuré, ou non, sublimé par des couleurs flashy, le carré devient tout  simplement irrésistible ! Marc Jacobs, directeur artistique de la marque, place cet été sous le signe des 60’s ! Des jupes et robes de 3 longueurs différentes, des coupes droites, des couleurs voyantes… La marque culte réussit à donner une touche particulièrement contemporaine au coté  peut-être désuet des années 60. La peau est dévoilée à plusieurs niveaux, les tailles sont légèrement descendues. Marc Jacobs fait de la femme moderne une figure “pop” lumineuse.

defile-louis-vuitton-printemps-ete-2013-paris-madame-figaro-07_0

Défilé Louis Vuitton printemps-été 2013

defile-louis-vuitton-printemps-ete-2013-paris-madame-figaro-06_0

Défilé Louis Vuitton printemps-été 2013

Défilé Louis Vuitton printemps-été 2013

Défilé Louis Vuitton printemps-été 2013

Le sac n’échappe pas à la règle. Toujours dans une forme rectangulaire, les couleurs et les imprimés modernisent cet échiquier, nouvel accessoire indispensable.

Défilé Louis Vuitton printemps-été 2013

Défilé Louis Vuitton printemps-été 2013

Défilé Louis Vuitton printemps-été 2013

Défilé Louis Vuitton printemps-été 2013

Automne-hiver 2013: la mode extraordinaire d’Alexander McQueen

Un véritable voyage dans le temps ! La dernière collection prêt-à-porter d’Alexander McQueen ignore la banalité. Sarah Burton, directrice artistique pour la marque, nous offre des silhouettes étonnantes, rappelant des époques révolues.

Des nones ultra-chic 

Pour cet hiver, Sarah Burton revisite la « garde-robe ecclésiastique ». Un pari osé mais tenu ! Les visages enfermés dans des cages précieuses et perlées, comme des couronnes revisitées, contrastent avec la grâce des tenues majestueuses. La silhouette féminine, exagéré,e rend les modèles spectaculaires. L’union paradoxale entre finesse et contrainte est une des caractéristiques de cette collection hivernale. Sarah Burton rend la femme imposante, provocante sans absolument aucune touche de vulgarité. La magie McQueen opère !

mode-defile-alexander-mcqueen-automne-hiver-2013-2014-pret-a-porter-paris-11

Alexander McQueen prêt-à-porter automne-hiver 2013

McQueen-Burton: une succession réussie 

Grace à cette designer britannique, la marque de luxe n’a rien perdu de son image singulière dans le milieu de la mode. Sa vision décalée et théâtrale de la de l’habit a prouvé qu’elle était à la hauteur de sa mission : faire durer le succès international de la maison Alexander McQueen. En mai 2010, après le suicide du créateur, Burton devient directrice artistique de la marque. Celui qu’on surnommait, non sans raison, “l’enfant terrible de la mode” était connu pour son coté provocateur et extravagant. Aujourd’hui, malgré son départ prématuré à seulement 42 ans, son style fantasmagorique est  toujours d’actualité.

mode-defile-alexander-mcqueen-automne-hiver-2013-2014-pret-a-porter-paris-6

Alexander McQueen prêt-à-porter automne-hiver 2013